Pierre de Gua sha : comment s’en servir pour masser le visage ?


Issu de la médecine chinoise traditionnelle, le massage facial avec une pierre de gua sha permet d’obtenir une peau raffermie, lissée, avec une meilleure élasticité. Comment l’utiliser ? Quels sont les bons gestes ? Comment nettoyer sa pierre ? Doctissimo a posé la question à Daria Briguet, professeure et naturopathe en Médecine Traditionnelle Chinoise.


La pierre de Gua sha, qu’est-ce que c’est ?

Une peau lumineuse, lissée et liftée, c’est possible grâce à la pierre de gua sha. Ce terme ne vous dit rien ? Et pourtant, la tendance prend de l’ampleur sur les réseaux sociaux. Il n’est pas rare de voir des avant/après remarquables, les utilisateurs.trices vantant les mérites de ce petit outil composé de jade ou de quartz rose, qui rend la peau plus ferme, les pommettes et la mâchoire davantage sculptées.

Ce nouveau rituel est issu de la médecine chinoise traditionnelle. La pierre de gua sha est une “lame” à passer sur le visage en maintenant une certaine intensité et inclinaison pour un effet massant. En forme approximative de rectangle, le Gua sha “a un petit bord droit, deux longs bords incurvés, et une forme d’escalier à l’extrémité” décrit Daria Briguet, thérapeute, naturopathe et professeure en médecine chinoise. Chaque partie de cet outil a son utilité pour masser tous les recoins du visage dont les plus difficiles à atteindre, les ailes du nez, le dessous des yeux, les pommettes ainsi que la mâchoire.


Les bienfaits du Gua sha

“Le Gua sha fait partie intégrante de la médecine chinoise. À l’origine, cette technique a été inventée pour “gratter” la peau sur tout le corps afin de stimuler les points d’acupression, les méridiens et les organes internes” informe Daria Briguet. Le principe : libérer les toxines, soulager les douleurs musculaires, activer la circulation sanguine, réaliser un drainage lymphatique et même “harmoniser la fonction des organes”. “L’accessoire est le plus souvent composé de jade, parce qu’il s’agit d’une pierre qui a des vertus supposées sur les organes et notamment les poumons”, ajoute la spécialiste. Il est également possible de trouver des Gua sha en quartz rose et plus rarement en laiton ainsi qu’en corne de bœuf. Leurs bienfaits diffèrent selon le choix du matériau. “Le quartz rose comme le jade sont des pierres connues pour stimuler les poumons. Le laiton aurait des vertus antibactériennes et antivirales. La corne de bœuf, quant à elle, aurait un impact positif sur les reins” énumère-t-elle avant d’ajouter : “même si le matériau a un rôle à jouer, le principal est le geste.

Si le massage au Gua sha sur le corps requiert une technique bien précise d’un.e professionnel.le qualifié.e, il est possible, pour une utilisation personnelle, de masser son visage à la maison. “Il a été constaté que le massage au Gua sha avait un effet positif sur la disparition des rides révèle Dara Briguet. “Il y a aussi une amélioration de la circulation sanguine, la peau est plus rose, le visage est décongestionné, la peau retrouve son élasticité. Le teint est glowy, les traits sont lissés et raffermis. Le plus : les massages permettraient de faciliter l’absorption des soins et de favoriser leurs bienfaits.



Comment masser son visage avec le Gua sha

  • Application d’une crème sur une peau propre

La première étape pour effectuer un massage du visage avec un Gua sha est d’appliquer une crème, pour que la lame glisse. Le visage doit donc être propre et bien hydraté.

  • Maintenir une légère pression et incliner le gua sha

Deuxième étape, bien connaître la façon dont on doit tenir la lame. “C’est tout un protocole. Parfois on doit la mettre à 45°, parfois couchée. À la maison, on préfère tenir la lame plate mais avec un léger angle”, conseille la spécialiste. L’idéal est aussi de maintenir une légère pression de la lame contre la peau.

  • Tirer de l’intérieur vers l’extérieur

Troisième étape : la gestuelle. “Le but est de tirer les tissus de l’intérieur vers l’extérieur et du bas vers le haut”, explique-t-elle. Au niveau du front : “on part du milieu vers la naissance des cheveux. On reproduit le même geste en descendant sur le sourcil, au-dessous des yeux, au niveau des côtés du nez, pour aller systématiquement jusqu’aux tempes. On passe sur l’arête du nez, du haut vers le bas”. Concernant les joues, “on masse sous la pommette pour bien étirer vers l’extérieur”. Pour finir, “on passe le gua sha au-dessus de la bouche au niveau des rides du sourire en allant vers l’extérieur, depuis le menton en remontant, et enfin le cou, de la base vers la mâchoire". Ce dernier mouvement permet de raffermir l’ovale du visage.

Il ne faut pas oublier le nettoyage de la pierre et ce après chaque usage, sous l’eau avec du savon liquide, avant de la désinfecter. “On ne la prête pas à quelqu’un d’autre, c’est un objet que l’on garde pour soi”, avertit la spécialiste en médecine chinoise.



À quelle fréquence utiliser son Gua sha ?

“On peut l’utiliser tous les matins avant le maquillage, juste après avoir appliqué une crème douce et qui ne colle pas. L’objectif étant que la lame glisse bien sur la peau. Si vous préférez mettre une bonne quantité de crème pour faciliter le massage, préférez faire le massage le soir” conseille la spécialiste, qui recommande d’effectuer une quinzaine de fois chaque geste.

“Les personnes qui ne sont pas professionnelles n’obtiendront pas un résultat fulgurant. Mais après une semaine, on se sent déjà plus fraîche au niveau du visage, la peau est plus rose. L’utilisation du Gua sha devient un rituel pendant lequel on prend du temps pour nous, et ça fait du bien, c’est relaxant”.

Les contre-indications

Il n’y a aucune contre-indication à l’utilisation de la pierre de Gua sha. Néanmoins, il est déconseillé de passer la lame sur de grosses lésions d’acné. “Ce n’est pas une contre-indication à proprement parler, mais cela risque de propager la bactérie. Daria Briguet rappelle que l’utilisation du Gua sha peut créer des petites rougeurs, ce qui est “tout à fait normal. C’est le signe que la circulation sanguine est activée”.


Estelle Priam, journaliste Doctissimo






20 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout